Rentabiliser la sobriété

La sobriété dans la gestion des ressources est rentable. Beaucoup d’entreprises suisses ont déjà intégré l’économie verte dans leur modèle d’affaires. Elles proposent à leurs clients des produits et des services qui les aident à économiser des ressources. Les exemples qui suivent montrent combien l’économie verte est diverse. Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg : beaucoup d’autres entreprises s’engagent aussi pour une gestion responsable de la nature.

Manger en préservant le climat :

SV Group
Pour une alimentation respectueuse du climat, le groupe SV mise notamment sur des plats végétariens.
© SV Group

SV Group est leader dans la restauration collective en Suisse. Chaque jour, 100'000 menus sont cuisinés à base de produits frais dans plus de 300 cantines et restaurants d’entreprise gérés par cette entreprise. SV Group fait le pari de la durabilité. Il ne sert pas d’asperges ou de fraises hors saison ou acheminées par avion car les émissions de CO2 associées sont jusqu’à dix fois supérieures aux produits locaux de saison. En 2013, SV Group s’est associé au WWF et à d’autres partenaires pour concevoir et lancer le programme de protection du climat ONE TWO WE. L’entreprise veut économiser à partir de 2016 6000 tonnes de CO2 par an par rapport à 2012. Pour y parvenir, elle s’efforce essentiellement de redonner de l’attrait aux repas végétariens. Elle utilise par exemple des légumes de saison produits dans des serres chauffées par géothermie ou par récupération de chaleur provenant d’usines d’incinération des ordures ménagères. SV Group tient par dessus tout à ce que manger en préservant le climat reste un plaisir et ne soit pas ressenti comme un sacrifice ou comme une contrainte. C’est pourquoi les cuisiniers du groupe sont envoyés en stage à Zurich, dans l’atelier du restaurateur végétarien bien connu Rolf Hiltl. Le bilan après deux ans? Jamais la cuisine végétarienne n’a été aussi raffinée! Actuellement, plus de 100 cantines et restaurants d’entreprise participent au programme ONE TWO WE.

SV Group: Publications

 

Des terreaux propres pour les jardins suisses :

Production de terreau chez Ricoter.
© Ricoter

La terre est indispensable à l’agriculture et à l’horticulture. Pour enrichir les sols au jardin ou pour remplir nos balconnières et autres pots, nous utilisons traditionnellement des terreaux provenant de régions à tourbe. Mais l’extraction de la tourbe nuit à l’environnement : elle entraîne souvent la destruction de marécages entiers, qui sont des milieux naturels précieux et d’importants réservoirs de CO2. C’est pourquoi l’extraction de la tourbe est interdite en Suisse depuis 1987. En 2014, la société suisse Ricoter est parvenue pour la première fois à supprimer totalement la tourbe de certains de ses produits. Elle la remplace par des matières premières qui sont des sous-produits de l’agriculture ou de l’exploitation forestière, comme par exemple la terre issue du lavage des betteraves à sucre (Ricoter est une filiale de Sucre Suisse SA). Ces matières sont mélangées entre autres avec des déchets de scierie. Ce procédé permet de réduire les émissions de CO2 des terreaux de manière marquante tout au long de leur cycle de vie, ainsi que leur impact sur la biodiversité. Ricoter produit chaque année quelque 200'000 mètres cubes de terreaux divers.

Plus d’efficacité énergétique dans la construction, pour le bien de l’être humain et de l’environnement :

Apprentis en formation chez Ernst Schweizer AG. L'entreprise mise sur la production et les produits durables.

La société Ernst Schweizer AG Metallbau, dont le siège est à Hedingen (ZH), est une entreprise familiale indépendante qui connaît un développement continu depuis sa création il y a 95 ans. Dans ses quatre départements (Façades, Systèmes bois/métal, Fenêtres et boîtes aux lettres, Systèmes d’énergie solaire), elle propose des solutions à la fois esthétiques et économes en énergie pour l’enveloppe des bâtiments ainsi que des systèmes pour l’utilisation de l’énergie solaire. La plupart de ses produits sont conformes à la norme Minergie et l’enveloppe des bâtiments a une grande influence sur la consommation d’énergie. Pionnière dans l’application des principes du développement durable à la gestion d’entreprise, Ernst Schweizer AG utilise depuis 1978 un système d’indicateurs du développement durable. Les chiffres montrent que l’entreprise, malgré un doublement de son chiffre d’affaires et de son personnel, n’a augmenté sa consommation d’énergie que de 12% entre 1978 et 2013 alors même qu’elle occupe des bâtiments et des halles de production supplémentaires. Ernst Schweizer AG a par ailleurs diminué de 61% ses émissions de gaz à effet de serre et porté à 63% la part des énergies renouvelables dans sa consommation de chaleur et d’électricité. L’entreprise démontre ainsi qu’il est possible de dissocier la consommation d’énergie du volume des ventes et de la production. Pour y parvenir, il faut une structure et une culture d’entreprise qui poussent le management et l’organisation dans cette voie. Et la réalisation des objectifs inscrits dans les principes directeurs doit rythmer le quotidien du personnel.

Ernst Schweizer SA: Compte rendu sur le developpement durable

Revaloriser les matériaux de construction :

BAZO Oberglatt Eberhard Unternehmungen
Installation de prétraitement des déchets issus de l'excavation, du démantèlement et de l'industrie destinés à la valorisation ou à l'élimination.
© Eberhard Unternehmungen

Les entreprises Eberhard sont spécialisées depuis plus de 60 ans dans les travaux publics, dans l’assainissement des sites contaminés et dans les matériaux de construction, y compris leur valorisation. En 1993, Eberhard Recycling AG a construit la première installation de lavage des sols en Europe. Elle s’était lancée auparavant dans le traitement des gravats sur les chantiers. Elle vend du béton et des mélanges de gravier recyclés. Eberhard Recycling AG fait partie des pionniers de l’exploitation des « mines urbaines » : elle récupère les matières utiles dans les gravats provenant de la démolition de bâtiments, mais aussi les métaux dans les scories des usines d’incinération des ordures ménagères en utilisant sa propre installation de traitement. Les entreprises Eberhard consomment beaucoup d’énergie. Elles compensent la totalité des émissions de CO2 dues à leur consommation de carburant en finançant, sur la base du volontariat, un projet de recyclage d’appareils frigorifiques au Brésil géré par la fondation suisse Fair Recycling (en allemand).


http://www.eberhard.ch (en allemand)

 

Des canalisations d’eau faites pour durer cent ans :

Rohrsysteme GF Piping Systems
Conduites à longue durée de vie pour l'approvisionnement en eau et les installations industrielles.
© Theodor Stalder, GF Piping Systems Ltd.

Pour assurer un approvisionnement stable en eau potable propre, il faut que le système de canalisation ait une durée de vie importante. C’est ce que Georg Fischer (site en anglais) propose. Entreprise de tradition basée à Schaffhouse, elle fabrique des canalisations et des raccords en matières plastiques. Ils ont l’avantage, par rapport à beaucoup de produits en métal, d’être résistants à la corrosion et à l’usure et de conserver une surface intérieure toujours lisse. S’ils sont fabriqués dans les règles de l’art, ils peuvent durer jusqu’à cent ans. Les canalisations de Georg Fischer sont faciles à raccorder et à monter. Elles couvrent la totalité des applications du cycle de l’eau. La division GF Piping Systems a des clients dans cent pays. Elle réalise un chiffre d’affaires de 1476 millions de francs (2014), ce qui en fait la plus grande division de Georg Fischer.

Georg Fischer: site en anglais

Dernière modification 07.07.2016

Début de la page

https://www.gruenewirtschaft.admin.ch/content/grwi/fr/accueil/Pourquoi-economie-verte/Tirer-profit-de-l-economie-verte/Rentabiliser-la-sobriete.html