Calculer son empreinte écologique

Footsteps
© Federico Piras, "tribute to my bike". www.flickr.com (CC BY-NC-ND 2.0).

Chaque personne laisse une empreinte écologique. Que ce soit le choix d’un logement, d’une voiture, d’une destination de vacances ou des menus du week-end, chacune de nos décisions a un impact sur l’utilisation des ressources. Il existe souvent des moyens simples pour réduire son empreinte écologique. Encore faut-il la connaître !

Il existe plusieurs méthodes pour calculer l’empreinte écologique. Tous les indicateurs ont en commun de considérer la totalité du cycle de vie des biens et services. C’est important car l’impact de la consommation sur l’environnement ne se limite pas au stade de l’utilisation. Il englobe aussi l’extraction des matières premières, le transport, la production ou encore l’élimination.

L’empreinte écologique illustre le mieux la quantité de ressources utilisées. Elle dresse en quelque sorte une comptabilité globale des ressources et représente l’utilisation de celles-ci sous la forme d’un chiffre facile à comprendre. L’empreinte écologique mesure la surface nécessaire pour couvrir les besoins en ressources d’une personne. Elle comptabilise les surfaces nécessaires, d’une part, pour produire les aliments, les vêtements et l’énergie, notamment, et, d’autre part, pour compenser les conséquences de la consommation, par exemple pour absorber le CO2 relâché. Le laboratoire d’idées international Global Footprint Network, qui calcule l’empreinte écologique des pays, estime que la Suisse consomme environ trois fois plus de ressources que ce que la planète nous offre.

L’empreinte écologique individuelle peut être très différente de la moyenne. Il est donc intéressant de calculer sa propre empreinte écologique en hectares. Les liens suivant donnent accès à des calculateurs d’empreinte écologique :

www.wwf.ch/fr/agir/vivre_mieux/calculateur_d_empreinte/
https://private.ecospeed.ch/private/

Unités de charge écologique

La Confédération utilise un ensemble étendu d’indicateurs pour déterminer la charge que les biens et services font peser sur l’environnement. Les flux de matière et d’énergie sont recensés tout au long des cycles de vie pour calculer les émissions produites et les ressources consommées. Il est ainsi possible de couvrir un large éventail d’aspects environnementaux, comme par exemple les effets sur le climat et sur la biodiversité ou encore la problématique de l’azote. Les émissions produites et les ressources consommées sont évaluées en fonction de leur impact sur l’être humain et sur l’environnement. Les objectifs politiques sont également pris en compte. Ainsi, l’objectif de réduire de 80% les émissions de CO2 en Suisse d’ici 2050 limite la capacité résiduelle à émettre des gaz à effet de serre. Avec cette méthode dite de la saturation écologique, on peut exprimer la consommation de ressources en unités de charge écologique» et attribuer un «prix écologique» aux biens et services. Cette quantification permet de comparer des formes différentes d’atteintes à l’environnement.

Dernière modification 11.08.2015

Début de la page

https://www.gruenewirtschaft.admin.ch/content/grwi/fr/accueil/Pourquoi-economie-verte/Preserver-les-ressources/calculer-son-empreinte-ecologique.html